Le pain, le levain et les gènes

13,00 

Auteur
François Roddier

148 pages

UGS : 9782375860779 Catégorie :

Description

Ce livre, édité depuis 2007 dans la collection « Le temps d’apprendre », paraît désormais dans la collection « Curieux par nature », nouveau look, nouveau format, même contenu.

Il est rare qu’un livre arrange mille fois plus qu’il ne dérange. Si Le pain, le levain et les gènes peut bousculer certains dans leurs certitudes sur l’alimentation, le pain, le gluten, la décroissance, l’évolution, il nous apprend plein de choses que nous aurions rêvé de savoir plus tôt. À partir de ses problèmes personnels de santé, le savant François Roddier nous apprend comment l’humanité a réussi à domestiquer les céréales en neutralisant les poisons que celles-ci fabriquent pour se défendre.
Pour expliquer le rapport qui existe entre alimentation et santé, il nous fait remonter aux origines de l’humanité. Puis, il nous entraîne sur une approche de l’évolution de l’univers tout à fait innovante. Passant des gènes aux «mèmes», il nous fait découvrir que notre société humaine s’inscrit dans une loi de la thermodynamique qui l’amène à disperser de plus en plus d’énergie. Il pense qu’elle est vouée à disparaître si une espèce «mèmétique» nouvelle ne prend pas conscience de la nécessité de réduire ses dépenses d’énergie à l’échelle de la planète.
Comme un vrai cadeau ne vient jamais seul, François Roddier nous livre ses recettes de levain et de pain pour tous ceux qui n’ont pas encore mutés et qui souffrent des céréales à gluten. Des recettes que l’on a immédiatement envie de partager avec ceux que l’on aime. Lire un extrait.

FRANÇOIS RODDIER est né en 1936. Astrophysicien, il est connu de tous les astronomes pour ses travaux qui ont permis de compenser l’effet des turbulences atmosphériques lors de l’observation des astres. Après avoir créé le département d’astrophysique de l’université de Nice, c’est aux États-Unis, au National Optical Astronomy Observatory (Tucson, Arizona) puis à l’Institute for Astrophysics de l’Université d’Hawaii, qu’il participe au développement des systèmes d’optique adaptative qui équipent désormais les grands outils d’observation comme l’Observatoire Canada- France-Hawaii (Pue’o), l’observatoire européen austral (European Southern Observatory ou ESO) ou le télescope japonais Subaru. Savant toujours curieux, il s’intéresse aux aspects thermodynamiques de l’évolution.

En savoir plus

voir blog : https://francois-roddier.fr/

François Roddier sur Wikipédia

Vous aimez, partagez !

Informations complémentaires

Poids 252 g
Dimensions 15.5 × 1.1 × 20.5 cm

Vous aimerez peut-être aussi…