Le cahier rouge du maquis / L’homme boussole

20,00 

Auteurs :
Gleb, Claude et Jean-Michel Sivirine

Catégorie :

Description

Gleb Sivirine  — Vallier dans la Résistance – que ses hommes appelleront toujours « le Lieutenant », a commandé le maquis de l’Armée Secrète sur le plan de Canjuers, dans le haut Var, principale zone de maquis du département. Pendant 185 jours, du 26 février au 29 août 1944, Vallier a tenu un journal. Il a confié à son cahier rouge – comme il l’appelait –, ce qu’il ne pouvait dire dans les lettres aux siens : son quotidien, celui de ce groupe d’hommes qu’il avait pour mission d’entraîner. Parti des gorges du Verdon, il traversera tout le département pour libérer la presqu’île de Giens au moment du débarquement allié. Il refusera toujours de modifier ce journal écrit dans l’action, reflet de ce qu’on savait, de ce qu’on croyait à ce moment. Ce qui est saisissant, c’est la fraîcheur des sentiments, des interrogations et même des parfums de l’instant. Peu de romans sur la guerre ont pu donner autant la sensation d’y être. La qualité de l’écriture est à la hauteur de celle des valeurs qui animaient ce chef. Son autorité émanait naturellement du fait qu’il était une sorte de boussole dans cette époque de totale incertitude. Tout à la fois roman épique et précis de gestion de groupe, ce témoignage est une magnifique leçon de démocratie : comme pendant la Première République, cet homme n’hésite pas à recourir au vote de ses soldats quand on tente de lui ravir le commandement. Merci Lieutenant. Lire un extrait.

Lorsque les repères disparaissent, lorsque les chemins s’effacent, il y a des hommes pour montrer la route. Porteurs d’une sorte de boussole interne, ils savent quels chemins prendre, quels choix faire. C’est ce qui caractérise la vie de Gleb Sivirine. Enfant, après la fuite d’Odessa au moment de la guerre civile, chef de maquis dans le haut Var, grand-père aux États-Unis, il a toujours eu le sens des choses, su sans hésiter ce qu’il devait faire. En témoignant et en réfléchissant à haute voix sur qui était leur père hors de la parenthèse du maquis, les enfants du lieutenant Vallier nous permettent d’accéder à une leçon de vie et d’orientation tout à fait actuelle.
Le journal du maquisard et le témoignage que nous offrent ses enfants se répondent et démontrent, comme le pensait Gleb Sivirine, que la réalité est bien plus romanesque que n’importe quel roman.
Et aussi : «Le Maquis Vallier, 10 mois de résistance dans le haut Var» par Jean-Marie Guillon, historien. «Postface» du Dr Paul Raybaud, un des responsables du maquis FTP voisin.

Ce livre a reçu le prix de la Fondation de la Résistance en 2008.

Vous aimez, partagez !
Facebook
Facebook
Instagram
TWITTER

Informations complémentaires

Poids 220 g
Dimensions 18 × 13 × 1.5 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le cahier rouge du maquis / L’homme boussole”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *