Nous continuons dans la série des 10 livres à déconfiner ! et aujourd’hui, nous demandons : LES REPÉRÉS !

Ils se sont rapidement fait connaître dans leur lancée auprès des journalistes, lecteurs, libraires ou jury de prix littéraires.

J’ai dû vous croiser dans Paris de Fanny Saintenoy. «La romancière Fanny Saintenoy nous offre un véritable bijou de 174 pages composé d’une vingtaine de nouvelles consacrées à Paris et à des Parisiens… Fanny Saintenoy a une telle empathie pour ces hommes ou ces femmes croisés qu’elle leur donne – ou plutôt leur restitue – une âme magnifique» Mohammed Aissaoui, LeFigaro.fr

L’Amer du thé de Jean Darot. «Ce premier roman du fondateur des éditions Parole nous propose une écriture délicate à la manière des estampes asiatiques : en quelques lignes, on parcourt des milliers de kilomètres…» Isabelle et Marc de la librairie Le Bleuet à Banon (04)
Ce livre est lauréat du Festival du premier roman de Chambéry 2020.

Sept jours en face d’Anne Lecourt. Un petit roman intimiste et énigmatique construit en miroir, une quête sur la vérité des origines, une histoire de résilience et de réconciliation où le paysage, omniprésent est presque une figure poétique à part entière.
Ce livre est lauréat du Festival européen du Premier roman de Kiel en Allemagne, du Festival du Premier roman et des littératures contemporaines de Laval 2020, du Prix littéraire Québec-France Marie-Claire-Blais 2021.

Vous aimez, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *