Les mots d’Hakim, libraire à la Maison de la presse d’Aix-les-Bains, sur J’ai dû vous croiser dans Paris de Fanny Saintenoy

Ces déambulations parisiennes sont une petite friandise littéraire ! Chaque rue, place, pont, quai ou square (et bien d’autres lieux) nous invitent à partager le temps de quelques «pas» l’ordinaire de gens du quotidien qui vivent un moment extraordinaire. Ce sont ces fragments, comme des intrusions, de vies, intrusions dans des vies, que nous conte Fanny Saintenoy avec retenue. Nouvelle après nouvelle : le tout va composer un tableau impressionniste fait de la diversité de la vie parisienne. Toutes ces vies heureuses ou malheureuses, drôles ou ironiques, simples ou compliquées.

Dans notre belle ville de Paris, joyau rayonnant dans toutes les contrées du monde, siège de notre belle Dame ( hélas blessée), témoin des plus grandes dates de l’Histoire, berceau d’impérissables monuments qu’ils soient de pierre ou de chair. Paris fourmille, Paris brille mais s’éteint quelques fois, Paris et ses mystères, ses signes, et Paris évidente, droite, la rectitude hausmanienne.
Lire ce recueil de nouvelles c’est comme contempler une aquarelle, admirer une estampe… parisienne. J’ai sûrement dû croiser un des personnages. Peut-être croiserez-vous Fanny Saintenoy quelque part dans les pages où entre les lignes de ces pages.

J’ai dû vous croiser dans Paris
Fanny Saintenoy
Collection «Main de femme»

Vous aimez, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *