Les 2 nouveautés dans la série “D’un pays à l’autre” dans la collection “Le temps d’apprendre”

COUV-100-RECETTE-IMMIGREES100 recettes immigrées
“La cuisine transmise dans les familles d’ici ou d’ailleurs”

Langage Pluriel,
dans la collection “Le temps d’apprendre”
Juin 2015

La cuisine de nos parents est en nous. S’il y a une chose dont nous héritons, au même titre que la langue maternelle, c’est bien le goût sur la langue. Les recettes de maman, de papa, de grand-mère ou de tante Berthe font partie des bagages que nous transportons, où que nous allions.
Les recettes de ce livre de cuisine ont dix terres d’origine, provinces françaises ou pays lointains. Elles ont été transportées par les migrants qui sont venus enrichir un endroit qui pourrait être n’importe laquelle de nos vallées. C’est le long du Dropt, rivière qui traverse le sud de la Dordogne, le nord du Lot-et-Garonne et la Gironde, autour de la Bastide-d’Eymet, que ces recettes ont été cueillies. Terre agricole, cette région a eu besoin de bras à différentes époques. Terre d’accueil, elle s’est ouverte à ceux que la nécessité avait poussés à partir. Après la Première Guerre mondiale, Bretons, Italiens, Portugais sont venus remettre en route un pays en friche. À d’autres moments c’est la guerre qui a nourri l’exode, en 1939 des Espagnols et des Alsaciens. Chaque groupe, chaque famille est arrivé avec sa cuisine qu’elle a offerte en partage. « 100 recettes immigrées » est ce cadeau où se mêlent recettes des accueillis et recettes des accueillants. C’est un livre de cuisine étonnant et rare.

COUV-PAYS-D-EYMET-TERRE-D-ACCUEILPays d’Eymet terre d’accueil
“Chacun son ailleurs, chacun sa cuisine”

Langage Pluriel,
dans la collection “Le temps d’apprendre”
Juin 2015

Pour la cinquième année de « Mémoires de pays », après les recueils de témoignages des migrations bretonne, italienne, espagnole et de l’exode alsacien, l’Amicale laïque de Saint-Aubin-de-Cadelech a choisi le thème de la cuisine afin de les réunir tous. Pour accompagner le livre de recettes de cuisine composé grâce à l’apport de chaque migration, ce recueil témoigne de la place de la nourriture aussi bien dans la vie quotidienne familiale que dans les emplois.

Vous aimez, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *