@Cathfd – Sept jours en face d’Anne Lecourt

Je poursuis ma découverte du catalogue de @parole_editions , après Si je cessais de vous écrire de Gilles Vincent et L’homme semence de Violette Ailhaud, j’ai lu avec bonheur Sept jours en face de Anne Lecourt dans la collection Main de femme.

Un court roman intimiste d’une centaine de pages, une petite pépite tout en délicatesse à la très jolie écriture.

  •  

Une femme de 40 ans enceinte de son premier enfant revient sur les lieux de sa toute petite enfance pour essayer d’en savoir un peu plus sur ses origines. Pour pouvoir aborder cette nouvelle vie qui s’annonce l’esprit vierge, lavé des douleurs du passé …Sept petits jours pour se réconcilier avec son histoire, avec en toile de fond, le paysage de bord de mer et le flux et le reflux perpétuels.

  •  

C’est plein de pudeur, d’émotions. Certaines choses sont juste suggérées. Jour après jour la narratrice dont on n’apprendra le prénom qu’à la fin du roman, interroge, digère les informations recueillies et avance sur le chemin de la résilience.

  •  

« J’ai déposé mes roses. Je suis restée longtemps, assise là, dans ce tête-à-tête pacifié avec celle qui reposait le front contre la dune. On sentait le soleil et la pluie, et la paix accroupie dedans les murs. »

  •  

Je vous ai donné envie ? Dites-le moi en commentaire jusqu’à demain midi. Je le glisserai dans une enveloppe et il voyagera vers l’un ou l’une d’entre vous après un tirage au sort si nécessaire. Il s’agit juste du plaisir de partager une lecture aimée avec l’un ou l’une d’entre vous à défaut de vous remercier tous et toutes de votre présence ici, de nos échanges, de votre fidélité.

  •  

🍃📚🍃📚🍃📚🍃

  •  
  •  

#annelecourt #septjoursenface #editionsparole

#leslecturesdecathfd #voyageimmobile

#bookstagram #abookisalwaysagoodidea

Vous aimez, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *