Les nouveautés

À découvrir : le coffret Encore en corps de Nancy Huston, un petit coffret avec quelques vérités embêtantes…

Trois livres de Nancy Huston qui se croisent, questionnent la femme et l’homme, la violence, la vie, le monde, du plus intime au plus universel.



Leçons d’indifférence
Essai (2020)

Rien d’autre que cette félicité
Roman (2020)

Sois belle / Sois fort
Essai biface (2016)

+ Trois cartes avec les dessins de Guy Oberson.

En savoir plus/acheter

Coffret Encore en corps

Nancy Huston

Série limitée

Collection Main de femme

Parution : 5 octobre 2020

Vous aimez, partagez !

À découvrir : L’homme semence traduit en occitan provençal par Daniel Daumàs devient Samenaire de vidas

En 1852, Violette Ailhaud est en âge de se marier quand son village des Basses-Alpes est brutalement privé de tous ses hommes par la répression qui suit le soulèvement républicain de décembre 1851. Deux ans passent dans un isolement total. Entre femmes, serment est fait que si un homme vient, il sera leur mari commun, afin que la vie continue dans le ventre de chacune.

« Aquò venguet dau fons de la comba. Tre que passet la gafa, que l’ombra aguet escafat lei belugas de l’aiga tras leis isclas, se veguet qu’era un òme. Nòstra natura de femnas sensa espós se metet a brandilhar. Nòstrei braçs s’arreston d’amolonar le fen. Se regardam e caduna se soven dau jurament. S’aganton nòstrei mans e se sarron a ne’n far petar lei jonchas. S’alarga nòstre pantais, esfrai deliciós entre paur e desideri. »

Postface de l’historien Jean-Marie Guillon de l’université de Provence, membre de l’association 1851.

En savoir plus/acheter

Samenaire de vidas

Violette Ailhaud
L’homme semencerevirat dau francés per
Daniel Daumàs

Collection Main de femme

Parution : 25 septembre 2020

48 pages

Vous aimez, partagez !

Leçons d’indifférence de Nancy Huston est paru!

Jour après jour, on s’accommode sans ciller de ces monstruosités-là.

Dans cet essai court et percutant au titre provocateur, Nancy Huston convoque l’anthropologie, l’amour, la guerre, l’Histoire, la religion, l’art, l’écriture… pour interroger notre rapport au monde vivant, à l’autre – plus un individu est éloigné de nous, plus son sort nous indiffère – et tenter de comprendre nos mécanismes d’indifférence, de repli. L’empathie est, de nos jours, très valorisée, tout est censé nous y porter : nous sommes informés des souffrances dans le monde, nous communiquons et pourtant, grâce à différentes techniques de distanciation, nous parvenons à ne plus y penser, ou du moins à ne plus nous y identifier. Rien n’est plus facile que l’oubli… Est-ce ce que nous voulons vraiment ?

« La civilisation occidentale engendre le roman, assurément une des plus belles incarnations de l’empathie humaine ; dans le même temps, elle envahit et soumet le reste de la Terre. Aujourd’hui elle domine cette planète, la pompe, l’épuise, la pollue, la laisse exsangue. » (extrait)

Leçons d’indifférence

Nancy Huton

Collection Main de femme

Parution : 20 septembre 2020

64 pages

En savoir plus/acheter

Vous aimez, partagez !

Parution le 20 septembre 2020, dans la collection Main de femme : Maille à maille de Simone Righetti

Ce n’est pas un témoignage en plus sur l’holocauste, sur l’horreur de la guerre, mais un récit duquel émerge une lumineuse tendresse, un récit sensible qui interroge sur le pardon, sur la résilience qui permet de vivre, sur la part d’inhumanité en chacun.

Il faut oser écrire sur un tel sujet lorsqu’on n’est pas juive. Oui, mais Simone Righetti a connu la guerre, a vu, a entendu…
Elle a publié, entre 1975 et 2008, 17 livres, essentiellement pour la jeunesse, et 2 romans.

Maille à maille répond à une urgence, celle de devoir écrire ce texte.
On ne sort pas indemne de cette lecture, on en sort plus fort.

« Lequel est son vrai nom ? Sarah ? Gerda ?
Penchée sur son tricot, elle compte les mailles, persuadée qu’elle en a lâché une. Et cette maille qu’elle cherche, qu’elle a beau chercher et qui, en s’échappant, a laissé un trou dans le tricot, cette maille, elle fuit comme son vrai nom, comme ses souvenirs d’AVANT. » (extrait)

J’ai lu « Maille par maille » et j’ai été
captivée ! Un récit passionnant, raconté
avec une pudeur très touchante

Librairie Le Bleu du Ciel – Pamiers (09)

Maille à maille

Simone Righetti

Collection Main de femme

Parution : 20 septembre 2020

208 pages

En savoir plus/acheter

Vous aimez, partagez !

Sortie le 15 septembre 2020 de 0,03%! – Pour une transformation du mouvement humanitaire international de Pierre Micheletti

Préfacé par Xavier Emmanuelli, voilà un livre qui va droit au cœur du sujet. Et le sujet est URGENT, d’une impérieuse nécessité, comme les vies qu’il est question de sauver, de soutenir, quel que soit le contexte.

Dans ces temps de bouleversements, s’il est un point démontré par la Covid-19, c’est que personne ou presque ne sera épargné par ses conséquences sur cette planète, si petite finalement. Nous aurons le choix entre construire des murs de protection, nous confiner et nous protéger de l’Autre ou, au contraire, jouer la carte de la solidarité objective, réfléchie et indépendante. C’est ce que propose Pierre Micheletti dans ce livre, en 10 points très concrets.

Cet essai prend les chemins nécessaires à la compréhension, indispensables à l’analyse. Mais il fallait l’assurance d’un homme d’expérience, toute son honnêteté, sa simplicité et le sentiment très fort d’une absolue importance pour l’écrire.

Pierre Micheletti conjugue tout cela ainsi que la conviction que chacun d’entre nous est concerné. Au-delà des humanitaires, ce livre s’adresse à tous les citoyens. Parce que l’Autre c’est nous, parce que les conflits ne s’épuisent pas, parce que d’autres naissent et naîtront, parce que nous pouvons apporter notre soutien à une nouvelle organisation de l’aide humanitaire internationale.

“La solidarité internationale d’urgence se déploie au nom
du principe fondamental d’une commune humanité entre
les aidants et les aidés. Elle se débat pourtant face à des difficultés qui l’exposent à la paralysie. Elle n’arrive pas
à réunir les ressources financières annuelles qu’il conviendrait
de mobiliser. Plus d’une centaine de pays constitue le groupe défini par la Banque mondiale comme à revenus élevés.
Si chacun de ces pays contribuait à hauteur de 0,03 % de son
Revenu national brut, alors serait obtenue l’intégralité des sommes nécessaires pour faire face aux crises humanitaires internationales.

0,03 % ! – Pour une transformation du mouvement humanitaire international

Pierre Micheletti 

Collection Curieux par nature

Parution : 15 septembre 2020

282 pages

En savoir plus
et retrouver Pierre Micheletti en entretien, voir ce qu’en disent les médias : pierremicheletti.parolesautourdunlivre.fr

Vous aimez, partagez !

Daniel Nahon nous dévoile sa vie dans Dernière lettre à Irène

Dernière lettre à Irène est un roman d’amour, un de plus, direz-vous, mais celui-ci est exceptionnel pour plusieurs raisons.

D’abord, parce qu’il dure une vie entière, et pas n’importe laquelle. Construit comme une saga contemporaine, sur fond historique et social, c’est toute la vie professionnelle et personnelle de Daniel Nahon qui se déroule. Il s’agit bien d’une autobiographie, et si l’auteur l’a (à peine) déguisée, ce n’est pas par coquetterie mais par pudeur. Parce que d’habitude, il écrit des livres scientifiques.

Rapidement, au fil des pages, tout prend de la densité. L’écriture se déploie, chamarrée, chatoyante, dans des descriptions magnifiques où la terre, les paysages, les senteurs nous offrent toutes leurs couleurs, mais surtout, Daniel Nahon nous transmet le plus intime de sa vie. C’est un don qu’il nous fait, le don de son histoire.

On chemine avec lui dans la construction, grâce à Irène, de son parcours professionnel de scientifique mondialement reconnu et dans ses pensées. Il dit aussi ce que, sans elle, sans son soutien infaillible, il aurait pu devenir.

Alors, au-delà d’Irène, c’est à toutes les femmes que Daniel Nahon rend hommage, à toutes celles qui, dans l’ombre, portent et accompagnent avec, en filigrane, la Terre, celle qui nous porte tous, omniprésente dans la construction de l’homme qu’il est. Il la magnifie, comme il le fait pour Irène, et sous-entend l’importance d’en prendre soin. De l’une et de l’autre, de la femme aimée et de la planète qui nous abrite.

Dernière lettre à Irène

Daniel Nahon 

Collection Chemins faisant

Parution : 25 juillet 2020

268 pages

En savoir plus

Vous aimez, partagez !

Le pain, le levain et les gènes fait peau neuve. Redécouvrez le livre de François Roddier dans la collection «Curieux par nature»

Voici un livre singulier, dont on ne saurait trop recommander la lecture. Singulier parce qu’il entrecroise un destin personnel, celui de l’auteur, dont le plaisir de vivre fut parasité par un problème de santé, et celui de l’auteur, astrophysicien de renommée mondiale.

Quel est le propos de cette « fusée à trois étages », comme aime à la présenter François, trois « étages » qui de notre nourriture nous conduit à nos gènes, et de là à l’évolution de l’Univers dans laquelle s’inscrit l’évolution de l’humanité ? Sans déflorer le plaisir de la lecture, mais au contraire pour y inciter, nous pouvons le présenter ainsi :

C’est à la fin de sa vie active que le jeune retraité François Roddier réalise que le problème de santé qui empoisonna sa vie est causé par une non-adaptation de ses gènes. Ses gènes sont inadaptés à notre nourriture actuelle : François souffre d’une ingestion de protéines contenues dans le gluten des céréales. À partir de ce diagnostic, François non seulement fait son pain, et s’en trouve bien mieux, mais il tire de façon fascinante le fil de l’évolution de l’espèce humaine et des sociétés qui se sont succédé depuis l’apparition de l’Homo sapiens.

Des recettes de pain terminent ce remarquable petit ouvrage.

Le pain, le levain et les gènes

François Roddier 

Collection Curieux par nature

Parution : 25 juillet 2020

148 pages

En savoir plus

Vous aimez, partagez !

Notre 1er déconfiné : le troisième roman d’Emilie Kah, Rendez-vous chambre 31

Il ne faut pas se fier à l’allure légère du livre d’Emilie Kah, il va bien plus loin que ça, mine de rien… Plus d’un thème sont abordés dans ce roman : du « passage à vide » face à sa propre vie que chacun peut connaître et qui peut faire basculer dans une autre vie, à la question de l’identité… Mais peut-être est-ce une autre manière de se poser la question… Comment se construire dans l’exil ? se demande Istvan. Quant à France, la question serait plutôt : qu’est-ce que j’ai fait de ma vie ? Ces deux-là ne devraient jamais se rencontrer et pourtant, c’est là que l’histoire peut exister, légère et même un peu futile par instants, mais de cette futilité qui emmène à l’essentiel sans en avoir l’air. Cela se passe aujourd’hui et Emilie Kah sait en parler autour d’un verre de bon vin, dans les néons de la nuit. On la lit avec plaisir et facilité sans mesurer où elle va nous mener.

Rendez-vous chambre 31

Emilie Kah 

Collection Main de femme

Parution : 25 juin 2020

224 pages

En savoir plus

Vous aimez, partagez !

Nouveau dans la collection «Curieux par nature» : Le réchauffement climatique commence sous nos pieds de Daniel Nahon

Lorsque l’on parle du réchauffement climatique, et on en parle de plus en plus et dans tous les cercles de la société, on a tendance à regarder le ciel, le soleil, en oubliant ce qui se passe sous nos pieds. Et pourtant, sous nos pieds, il y a le sol, sa biodiversité, son histoire. Sous le sol, il y a nos ancêtres aussi.
D’après Daniel Nahon, scientifique de la terre, pour pouvoir agir, il faut d’abord comprendre. Comprendre comment on en est arrivé là. Ce livre nous propose de revenir sur cette évolution pour en cerner les mécanismes. Il nous propose également un questionnement sur notre société devenue « hors sol » où, à force de faire de la « chimio » avec le sol en faisant fi de sa biodiversité, on annihile le meilleur rempart contre le réchauffement climatique.
Comment agir ? Pour Daniel Nahon, la réduction de l’utilisation des combustibles fossiles ne suffira pas : il faut repenser entièrement les pratiques agricoles et agroalimentaires. Il s’agit là d’un projet politique qui demandera de concilier la façon dont on va nourrir une humanité grandissante avec une nouvelle relation Homme/nature. Lutter ne suffira plus, nous devrons nous adapter à un monde un peu plus chaud, faire preuve de résilience, déplacer des villes, les réinventer, repenser notre quotidien, notre rapport aux autres.
Dans l’œil du cyclone sont les hommes de sciences, les premiers « lanceurs d’alerte ». Instruit par le scientifique, le citoyen pourra alors se tourner vers le politique et exiger des actions pour l’immédiat et le futur.

Le réchauffement climatique commence sous nos pieds
Le scientifique, le citoyen et le politique face à la crise

Daniel Nahon 

Collection Curieux par nature

Parution : 25 janvier 2020

120 pages

En savoir plus

Vous aimez, partagez !

Nouveauté à découvrir dès le 25 janvier : Fusil de Muriel Roche

Cela se passe aujourd’hui. C’est une histoire de traque où le gibier peut être Animal ou Homme. C’est l’histoire de Nell, une jeune femme devenue sentinelle pour rassembler, de Sam, tout jeune aussi, qui aura le courage de ne pas fuir. On suit les traces à ses côtés. Les fusils claquent dans la forêt, l’automne flamboie et se laisse surprendre par l’hiver. Le temps s’écoule, en mouvement avec la nature, le jour et la nuit, mais la traque maintient un rythme haletant. C’est là la grande force de l’écriture de Muriel Roche, à la fois poétique et précise, très précise. Un « petit » roman construit comme un grand. Un livre qu’on ne lâche pas, sans pouvoir deviner où le récit va nous mener, qui nous tient en haleine et nous contient dans son propre rythme.
Cela raconte une rencontre qui aura lieu finalement, au croisement de deux mondes qui s’affrontent. Dans la douceur retrouvée.

Fusil

Muriel Roche

Collection Main de femme

Parution : 25 janvier 2020

144 pages

En savoir plus

Vous aimez, partagez !

Dès le 25 janvier, découvrez le roman de Nancy Huston : Rien d’autre que cette félicité

« C’est un stage intensif, en quelque sorte. Formation accélérée en Vie de femme. » 
Une femme, malade, écrit à sa fille. Elle parcourt ses cahiers intimes, se livre, et cherche les mots qui permettraient d’éviter les souffrances, les mots qui délivreraient. Mais, est-ce possible ? 
Ce texte nous plonge au cœur de la féminité, dans les luttes des femmes depuis toujours : contre elles-mêmes, face au monde et aux hommes en particulier. Mais dans toute cette violence, il est une félicité qui n’appartient qu’aux femmes…
Nancy Huston n’y va pas par quatre chemins, il y a urgence : sa langue est tour à tour directe et tendre, pudique et crue, intime et universelle. 
Un livre de femme à mettre entre les mains de tous les hommes !

Rien d’autre que cette félicité

Nancy Huston

Collection Main de femme

Parution : 25 janvier 2020

96 pages

En savoir plus

Vous aimez, partagez !

Dès le 30 octobre 2019 : Le crépuscule des éditeurs de Joseph Périgot, un éclairage sur le monde de l’édition

Les éditions Parole sont ce qu’il est convenu d’appeler un « Petit éditeur indépendant ». Ça nous convient tout à fait.
« Petit », ce qui nous donne une grande réactivité et une liberté de mouvement certaine.
« Indépendant », ce qui nous permet de choisir, avec sérénité, à qui l’on donne la « Parole ».
Notre préoccupation constante, permettant à Parole de fêter en 2019 son quinzième anniversaire avec de beaux projets plein les tiroirs, c’est de créer des liens profitables à tous et à chacun : devenir un trait d’union entre les auteurs et les lecteurs qui nous font confiance, créer de nouveaux cercles vertueux avec les libraires qui œuvrent au quotidien avec passion.
Quand Joseph Périgot nous a proposé « Le crépuscule des éditeurs », il nous a semblé important de le porter jusque dans vos mains. Ce travail donne à tous les amateurs de livre un éclairage sur le monde de l’édition, il nous permet d’apercevoir la face cachée de cette lune qui nous aveugle des feux d’artifice de l’économie culturelle.
Lecteurs, auteurs, libraires, éditeurs, nous avons tous un rôle à jouer dans un avenir qui ne pourra se passer ni d’inventivité ni d’engagement… et encore moins de bons bouquins.

Le crépuscule des éditeurs

Joseph Périgot

Collection Chemins faisant

Parution : 30 octobre 2019

180 pages

En savoir plus

Vous aimez, partagez !

Nouveauté : Dessine-moi un chat de Schrödinger dans la nouvelle collection «Curieux par nature»

Ce livre illustré de dessins de chat nous aide à comprendre, à l’aide de la mécanique quantique, l’extraordinaire de notre quotidien. Il réconcilie raison et intuition. Philosophie, science et spiritualité se rejoignent sous la patte d’un chat.

Dessine-moi un chat de Schrödinger
Quand la philosophie quantique révèle l’Extra-Ordinaire de notre quotidien

Virginie Langlois – Philippe Granarolo
Illustratrice : Céline Decorte

Collection Curieux par nature

Parution : 25 octobre 2019

144 pages

En savoir plus

Vous aimez, partagez !

À découvrir : L’homme semence traduit en anglais par Nancy Huston devient The Seed Man

The Seed Man

Violette Ailhaud
L’homme semence translated from the French by
Nancy Huston

Collection Main de femme

Parution : 20 octobre 2019

48 pages

In 1852, Violette Ailhaud was about to get married when the govenment’s repression of the republican uprising of December 1851 suddenly wiped out all the men of her village in the Lower Alps. For two years, the women lived in total isolation. They promised each other that if a man came along some day he would be husband to them all, so that their wombs could bring forth the next generation.
“It came from the farthest depths of the valley. Long before it forded the river, long before its shadow interrupted the gleam of water between sandbars like a slow blink, we knew it was a man. Our empty, husbandless women’s bodies had started thrumming in a way there was no mistaking. In unison, our exhausted arms left off stacking hay. Glancing at one another, each and all of us remembered our oath. We grasped hands, squeezing each other’s hands so hard that our knuckles fairly snapped – our dream, icy with fear and burning with desire, had been set into motion.”

En savoir plus

Vous aimez, partagez !

À paraître le 10 octobre 2019, le recueil de nouvelles de Fanny Saintenoy : J’ai dû vous croiser dans Paris

Grave et léger à la fois, d’une nouvelle à l’autre, on se laisse entraîner dans l’intime, on s’attache, on en redemande.
Pour son quatrième ouvrage, Fanny Saintenoy signe avec J’ai du vous croiser dans Paris une promenade attentive et sensible, comme celle d’un oiseau qui suivrait une personne puis une autre et pénètrerait dans leur humanité. Fanny Saintenoy dessine avec délicatesse la multiplicité d’un paysage urbain. 
Un livre
qui changera la perception de la ville, que l’on soit habitant de Paris ou d’ailleurs.

J’ai dû vous croiser dans Paris

Fanny Saintenoy

Collection Main de femme

Parution : 10 octobre 2019

176 pages

En savoir plus

Vous aimez, partagez !

Dégustez L’amer du thé de Jean Darot : sortie le 30 juillet 2019 !

L’amer du thé
De la Chine en éruption à la nuit éternelle

Jean Darot

Collection Regard d’homme

Parution : 30 juillet 2019

176 pages

Étonnant voyageur que cet homme dont la vie n’est qu’un bouquet de voyages : l’infini de la Chine qu’il traverse enfant, la peau d’une femme le long de laquelle il grandit, la mer sur laquelle il court de chalut en carapace glacée. Deux passions l’agitent et le construisent : Shù, garde du corps et femme ; l’arbre à thé qu’il introduit en Provence. Deux folies héritées d’un père qui fut un roi du thé.

En savoir plus

Vous aimez, partagez !

Parution le 20 juillet : Sur la route de Ten Sleep roman historique de Patrick Caffarel

Sur la route de Ten Sleep
Un berger au Far West

Patrick Caffarel

Collection Regard d’homme

Parution : 20 juillet 2019

352 pages

Pete Caffarell a fait partie de ces migrants qui ont quitté leur village des Alpes, il y a plus d’un siècle, pour tenter leur chance en Amérique du Nord. Dans ce roman historique, Pete va se trouver pris au cœur de la guerre des pâturages. Lors de son second séjour au Wyoming, il sera une des victimes d’un raid sanglant qui aboutira à un procès retentissant aux États-Unis. Notre héros finira par rentrer dans son Champsaur natal et à s’y installer.

En savoir plus

Vous aimez, partagez !

La marmotte qui ne voulait pas siffler fait peau neuve, dans la collection «Pourquoi ?» pour sa 5e édition

La marmotte qui ne voulait pas siffler

Sagault
Illustratrice : Jutta Ash

Collection Pourquoi ?

Parution de la 5e édition : 1er juillet 2019
1re édition : 2012

58 pages

– Tu ne siffles pas ?
– Non.
– Mais pourquoi ? C’est pas beau ?
– Si. Mais…
– Le soleil ne brille pas ? L’herbe n’est pas verte ?
– Si, mais…
– Tu n’es pas content de revoir la lumière après tout ce long hiver à dormir comme une marmotte dans le noir du terrier ?
– Oh si ! Seulement…
– Tu n’as pas faim ?
– Je pourrais manger des ronces !
– Alors pourquoi tu ne siffles pas ?
– J’ai pas envie.
On peut être une petite marmotte et ne pas vouloir faire les choses comme les autres, tout simplement parce que : « Moi, c’est pas pareil… »
En revanche, si on veut voir longtemps des marmottes en montagne, il faut apprendre à les respecter.

Au printemps, alors que toute la famille marmotte sort du terrier après l’hibernation et se met à siffler, le dernier marmotton n’a pas envie de siffler.
Avec en fin d’ouvrage, une partie pour mieux connaître la marmotte : l’habitat naturel, l’alimentation, la période d’hibernation… par Hervé Cortot du Parc National des Écrins

Vous aimez, partagez !

À paraître le 20 juin 2019 : Pourquoi partir ? Le rêve australien de Juliet Schlunke

Pourquoi partir ? Le rêve australien

Juliet Schlunke

Collection Main de femme

Parution : 20 juin 2019

128 pages

Aller voir ce qui se passe derrière la colline qui barre son horizon a permis à l’être humain de conquérir la totalité de la planète Terre. Mais le besoin de la découverte n’a pas été sa seule motivation, loin de là. Trouver sa nourriture, fuir la misère, l’insécurité, la guerre ou sa propre famille a poussé hommes, femmes et enfants à prendre le risque d’aller ailleurs. L’importante migration de familles allemandes vers l’Australie à partir de 1830 est mal connue. Dans ce roman, inspiré par les écrits de son père, l’Australienne Juliet Schlunke a voulu nous dépeindre l’histoire de ces migrants, leurs aventures et les difficultés d’intégration qu’ils ont connues.

Vous aimez, partagez !