Actualités récentes

Après Le petit carnet des éditions Parole, découvrez le hors-série «On décide quoi demain?»

Face à cette crise sanitaire, nous avons essayé de penser des choses réellement nouvelles tout en gardant à la fois notre bonne humeur, notre dynamisme et notre faculté d’émerveillement. De cette alchimie est né le «Petit Carnet des Éditions Parole», un carnet vivant, enrichi chaque jour par notre équipe et nos auteurs. Ensemble nous l’avons construit au fil du confinement. Oralité, lectures à voix hautes, partages d’idées et d’initiatives inspirantes ont constitué ses fondations.

Page 31 du Petit carnet, nous titrons : «Inventons le monde d’après « Penser autrement». Aujourd’hui, nous avons décidé d’ouvrir ces pages à ceux qui peuvent nous aider à inventer le monde, à penser autrement dans un Hors Série dédié : «On décide quoi pour demain?»

Dans celui-ci, nous proposons à des scientifiques, des philosophes, des chercheurs, des artistes, des auteurs, des acteurs du territoire, de la biodiversité… de considérer cet espace comme un outil de réflexion et de diffusion. On y trouvera des publications émanant de contributeurs d’horizons multiples, ayant un vrai regard, une capacité d’analyse, de propositions et de projections pour nous faire réfléchir, rêver, vibrer… dans le but d’inventer, le monde d’après ! 

Vous aimez, partagez !

Ils viennent d’arriver dans Le petit carnet…

• On en parle et on partage :

> Fusil, de Muriel Roche,  chroniqué dans l’émission « Service de presse » de François Bon, en page 7

> Le petite vie des gens de Parole : Cécile et Charlotte, en page 7

> Seconde vidéo d’Olivier Denizet : Le plus petit festival du monde, en page 10

• Lectures :

> Les derniers épisodes de Majid (le 15e sera mis en ligne samedi), l’intégralité restera disponible, en pages 14-15

> Nouveau feuilleton qui débute mercredi : L’île de Luisa Myrial

• Rencontres :

> Philippe Granarolo : à propos de philosophie quantique, en page 25

> Nancy Huston nous reçoit chez elle pour parler de Sois belle – Sois fort, libraires, éditeur et lecteurs en parlent aussi, pages 26 à 33

> Pierre Micheletti : à la rencontre d’un médecin du monde, en pages 34-35

Tout découvrir !

Vous aimez, partagez !

Florence et Olivier offrent, aux petits et aux grands, leur spectacle de Djamil, le crocodile qui perdit ses dents. Régalez-vous !

Bonjour à tous,

Nous espérons que vous allez bien en cette période curieuse.
Curieuse parce qu’inédite, donc bizarre et étrange.
Curieuse aussi parce qu’elle nous force à être curieux, différemment!
Nous regardons autrement notre maison, notre vie quotidienne, notre travail,  notre environnement, notre entourage, notre famille, nos proches et nos lointains.
Nous y portons un regard différent pendant cette période de temps un peu suspendu.
De nouvelles formes d’échanges se développent : les spectacles, les cours, le travail parfois se font en ligne grâce aux outils numériques, que nous découvrons parfois à cette occasion.
 
En cette période où nous avons également la possibilité de prendre le temps avec nos enfants et où les propositions d’activités et de concerts numériques prolifèrent, nous avons décidé de mettre en ligne la VIDEO INTEGRALE DU SPECTACLE Djamil, le crocodile qui perdit ses dents pour que vous puissiez le regarder chez vous, en cliquant sur le lien suivant :
 
 
Le spectacle a été filmé lors d’une représentation à l’Alpilium de Saint-Rémy le 18 décembre 2017, pour les 200 élèves de l’école de la République. La captation vidéo et le montage ont été réalisés par Xavier Proença. Le spectacle a évolué depuis, mais ça vous pourrez le voir quand nous pourrons de nouveau nous rassembler !
 
Voici l’occasion pour nous de remercier :
 
– Mélanie Guillaume et Sandrine Sesriault, institutrices à l’école de la République, l’équipe de l’Alpilium, la bibliothèque Joseph-Roumanille et la Mairie de Saint-Rémy-de-Provence
 
– tous les organisateurs qui nous ont permis de jouer notre spectacle (presque 100 fois depuis sa création en 2013, et presque exclusivement en région PACA) et de mener des actions d’éducation artistique et culturelle
 
– les Editions Parole, Jean Darot, Marie Clauwaert, Michel Collet, Cécile Cointot et Chantal Lemarchand, sans qui le livre-disque n’aurait pas existé
 
– Patrick Lanéelle, l’illustrateur du livre de Djamil
 
– les musiciens qui ont enregistré le disque de Djamil, et donc la bande originale du spectacle : Benjamin Arragon, Lison David, Norbert Gauthier, Mehdi Guedouani, Xavier Proença et Olivier Vauquelin
 
– Stéphane Nakache pour le nouveau visuel du spectacle
 
– notre producteur Smart – La Nouvelle Aventure, en particulier Lucie Savina
 
 
Bon spectacle ! Bonne lecture et bonne écoute !
Prenez soin de vous,
Plein de bisous confits !
 

Djamil, le crocodile qui perdit ses dents
Florence Lanéelle
06 44 08 06 49

En savoir plus sur Djamil, le crocodile qui perdit ses dents

Vous aimez, partagez !

Le petit carnet N°1 Printemps (confiné)

lepetitcarnet.editionsparole.com

Après avoir été, le 21 mars, à l’initiative d’un combat, en passe d’être gagné, contre Amazon et son mépris des libraires, éditeurs, auteurs et… de ses propres employés, en lançant une pétition sur change.org intitulée “Les métiers du livre ont la tête sous l’eau, Amazon va-t-il appuyer dessus ? », l’équipe des éditions Parole est aujourd’hui fière et heureuse de vous offrir, en libre accès, un concept et une technologie totalement inédite pour découvrir des livres et leurs auteurs : “Le petit carnet des éditions Parole”.

Plus rien ne sera désormais comme avant… d’ailleurs, plus n’est déjа comme avant. C’est а nous de réinventer le monde dans lequel nous voulons vivre.

Pour les éditions Parole, comme pour beaucoup d’entreprises, notamment culturelles, il y avait deux choix : pleurer sur l’arrêt brutal de notre activité en pleine période d’essor ou… essayer de penser des choses réellement nouvelles et garder а la fois notre bonne humeur, notre dynamisme et notre faculté d’émerveillement !

Nous avons opté pour la seconde.

Aujourd’hui, nous pouvons proposer aux libraires, aux bibliothécaires et aux lecteurs toute une série de solutions alternatives pour la période de confinement et surtout pour la période qui va suivre.

Aujourd’hui, toute notre équipe et tous nos auteurs sont sur le pont.

Aujourd’hui, les éditions Parole et l’équipe AlterMondo sont heureux de vous offrir également un concept totalement inédit dans le monde du livre : “le petit carnet”.

Ce “petit carnet” s’appuie sur le contenu proposé par les équipes Parole et tous ses auteurs et utilise une nouvelle technologie conçue par l’équipe AlterMondo, un écosystème d’édition interactive unique, vivant et en libre accès.

“Le petit carnet des éditions Parole”, c’est un peu comme un carnet de voyage, un voyage au pays des livres et de tout ce qui va autour, un voyage avec vous… sauf que, c’est un carnet vivant, qui s’enrichit chaque jour. Partagez-le, mettez-le dans vos favoris et revenez-y tous les jours, vous y trouverez des nouveautés. Abonnez-vous-y gratuitement, chaque numéro vivra désormais quelques mois puis viendra se compiler avec le numéro suivant.

Nos auteurs vous ouvrent leurs portes, nos livres vous ouvrent leurs pages, notre équipe vous ouvre leur cœur et tout ce qui lui paraît porteur d’espoir autour de nous. Alors, prenez le temps, prenez VOTRE TEMPS. S’il est un enseignement à tirer de ce que nous traversons, c’est “l’éloge de la lenteur”, le retour а notre vrai rythme, notre rythme biologique.

“Le petit carnet des éditions Parole” c’est avant tout un espace où l’on prend le temps, c’est un concept d’avenir : le “Slow Web”, qui va dans un sens qui nous est cher : le virtuel et le réel ne sont pas nécessairement deux frères ennemis, l’écran n’est pas le rival du papier, les deux servent а raconter des histoires… différemment.

Rendez-vous (quand le cœur vous en dit) sur : lepetitcarnet.editionsparole.com

Vous aimez, partagez !

Signez notre pétition : «Quand un bateau est en détresse, que son équipage tente de surnager, il y a des capitaines voguant à proximité qui répondent à l’appel, d’autres qui préfèrent poursuivre leur route»

Monsieur le Ministre de la Culture,

Monsieur le Directeur général d’Amazon France,

je me présente. Mon nom est Patrick Cova. Je travaille depuis plus de trente ans dans l’édition, qu’elle soit multimédia ou papier, en tant que dirigeant d’entreprise. Je m’occupe à ce jour des Éditions Parole, maison d’édition crée il y plus de 15 ans et qui suit actuellement une belle courbe de progression, animée par une équipe de 5 permanents, des intervenants et des sous-traitants, publiant près de 100 auteurs français et travaillant régulièrement avec près de 1000 librairies indépendantes en Europe francophone.

Parole est donc un des acteurs de ce que l’on nomme «la chaîne du livre», chaîne qui ne peut rester entière que si ses maillons : auteurs, éditeurs, libraires, lecteurs et tous les autres acteurs qui la constituent sont solidement imbriqués entre eux.

Notre rôle d’éditeur est habituellement de «Donner la parole», la parole à des auteurs qui veulent porter leurs textes vers les lecteurs, la parole à des libraires qui veulent créer avec nous des cercles vertueux pour la préservation de la bibliodiversité.

Pourtant aujourd’hui j’estime que mon rôle est également de «Prendre la parole» ! Prendre la parole non pas uniquement au nom des éditions Parole mais au nom de l’ensemble des citoyens français concernés par le livre, notamment tous les acteurs de l’économie du livre qui ont très vite et très respectueusement réagi aux mesures sanitaires d’urgence demandées par notre gouvernement pour tenter de lutter au mieux contre la pandémie que nous traversons.

Laissez-moi vous présenter ce qui pourrait être un livre… Une histoire qui semblerait de la science-fiction mais qui pourrait devenir un «Roman historique».

Chap. I : Samedi 14 mars 2020

Il est 19h, pour respecter les mesures de sécurité sanitaire annoncées par le gouvernement, tous les libraires de France ferment leur rideau, jusqu’à nouvel ordre. La chaîne du livre se grippe.

Chap. II : Lundi 16 mars 2020

Comme toutes les entreprises, les commerces ou les artisans, libraires et éditeurs tentent de s’organiser pour parer au plus urgent et tenir au mieux le temps que durera cette crise. Surtout, ils commencent à se demander dans quelles conditions une reprise d’activité sera possible.

Chap. III : Mardi 17 mars 2020

Amazon annonce que son chiffre d’affaires est en pleine expansion, qu’il maintient son activité et qu’il va même embaucher beaucoup de personnel !…

Monsieur le Ministre, Monsieur le directeur général, il y a deux fins possibles à cette histoire et c’est à nous tous d’en choisir une :

  • Continuer comme cela et réduire chaque jour les espoirs de milliers de libraires de se relancer au sortir de la crise, détruire la capacité des éditeurs à fournir les librairies, y compris Amazon, dans le long terme, mettre les auteurs qui sont la source même du succès d’Amazon dans une situation d’impasse.
  • Se conformer aux souhaits du Président de la République et faire preuve de solidarité, pour que, chacun dans notre rôle et selon nos possibilités, nous puissions reconstruire «l’après-pandémie».

> Notre proposition de fin, la voici :

Si l’entreprise Amazon France considère être en capacité de continuer à distribuer des livres et assurer une «continuité de service» aux Français, qu’elle est en conformité avec les mesures gouvernementales et qu’elle a su s’organiser pour assurer la sécurité sanitaire de ses employés et de ses sous-traitants, on peut estimer que c’est une bonne nouvelle.

Si Amazon France continue à faire des bénéfices, on peut estimer que c’est une bonne nouvelle.

Si le Ministère de la Culture peut considérer Amazon comme un soutien potentiel lorsqu’il s’agira de relancer tout le secteur économique et culturel que constituent les métiers du livre, on pourra considérer que ce sera une excellente nouvelle.

>> Concrètement, que nous demandons-vous ?

– Monsieur Frédéric Duval, accepteriez-vous d’engager votre entreprise Amazon France dans la dynamique constructive suivante :

  1. participer à la création d’un fonds de solidarité, tel qu’évoqué par notre ministre de l’Économie, un fonds spécifique à la relance des acteurs de la chaîne du livre qui éprouveront des difficultés, notamment les libraires et les éditeurs indépendants ?
  2. abonder par l’entreprise Amazon ce fonds sur le principe d’un pourcentage reversé sur chaque livre vendu durant toute la période d’impact de la crise sanitaire et des mesures de confinement ?
  3. rassurer le monde du livre sur vos intentions de ne pas entrer dans une concurrence déloyale et un abus de position dominante qui pourrait détruire des dizaines de milliers d’emplois ?

– Monsieur le Ministre de la Culture, accepteriez-vous :

  1. de réunir autour de vous les représentants des différents métiers du monde du livre ainsi que les organismes qui pourraient créer et orchestrer un tel fonds de solidarité ?
  2. d’organiser une table ronde réunissant les différentes parties prenantes pour, ensemble, imaginer ce que sera le marché du livre de demain ?

Auteurs, lecteurs, libraires, éditeurs, distributeurs nous sommes très nombreux à compter sur vous, nous sommes très nombreux à espérer pouvoir à nouveau bientôt pousser la porte d’une librairie.

SIGNEZ LA PRÉTITION

Vous aimez, partagez !

Quand la philosophie quantique révèle l’Extra-ordinaire de notre quotidien une tournée de conférences au printemps 2020 dans le sud-est…

Retrouvez toutes les dates avec le chat de Schrödinger, Virginie Langlois et Philippe Granarolo sur : paroleautourdunchat.altermondo.fr

En savoir plus sur Dessine-moi un chat de Schrödinger – Quand la philosophie quantique révèle l’Extra-Ordinaire de notre quotidien

Vous aimez, partagez !

Écoutez Anne Lecourt dans l’Émission “Un jour, un livre, un auteur” sur Radio Présence pour Sept jours en face

Mercredi 19 février 2020,
Anne Lecourt est interviewée par Philippe Nonie.

«Voici l’un des plus beaux romans que j’ai été amené à lire en 2019.»

https://www.radiopresence.com/emissions/culture/litterature/un-jour-un-livre-un-auteur/article/un-jour-un-livre-un-auteur-59987?fbclid=IwAR2tWz3c8Zj25WMPEO98L7vL7Uhh4CSJdl3-kFKRAM8cnmv-l_dfh8K6VQ8

En savoir plus sur Sept jours en face

Vous aimez, partagez !