À découvrir : L’homme semence traduit en occitan provençal par Daniel Daumàs devient Samenaire de vidas

En 1852, Violette Ailhaud est en âge de se marier quand son village des Basses-Alpes est brutalement privé de tous ses hommes par la répression qui suit le soulèvement républicain de décembre 1851. Deux ans passent dans un isolement total. Entre femmes, serment est fait que si un homme vient, il sera leur mari commun, afin que la vie continue dans le ventre de chacune.

« Aquò venguet dau fons de la comba. Tre que passet la gafa, que l’ombra aguet escafat lei belugas de l’aiga tras leis isclas, se veguet qu’era un òme. Nòstra natura de femnas sensa espós se metet a brandilhar. Nòstrei braçs s’arreston d’amolonar le fen. Se regardam e caduna se soven dau jurament. S’aganton nòstrei mans e se sarron a ne’n far petar lei jonchas. S’alarga nòstre pantais, esfrai deliciós entre paur e desideri. »

Postface de l’historien Jean-Marie Guillon de l’université de Provence, membre de l’association 1851.

En savoir plus/acheter

Samenaire de vidas

Violette Ailhaud
L’homme semencerevirat dau francés per
Daniel Daumàs

Collection Main de femme

Parution : 25 septembre 2020

48 pages

Vous aimez, partagez !