Il s’appelait Alphonse Richard, le premier Dignois tué à la Grande Guerre

12,00 

Auteur
Éric Schulthess

Catégorie :

Description

Il ne reste ni photographie ni sépulture connue du caporal Alphonse Antoine Richard, né en 1890 et premier natif de Digne à mourir à la guerre de 1914-1918 à l’âge de 24 ans.
Comme celle de millions de jeunes hommes de sa génération dans chaque camp, sa vie ne dura guère plus que deux décennies, pour s’achever sur un champ de bataille.
Ce récit imagine et raconte les 14 derniers jours de la vie du jeune Bas-Alpin, auquel les Dignois ont rendu hommage le 14 août  2014 pour le centenaire de sa mort. Si vous voulez en savoir plus, une rue de Digne porte son nom. Une rue qui, si on prend la peine de l’écouter, raconte l’histoire d’Alphonse Richard.
Lire un extrait.

Éric Schulthess
Né en 1954 à Marseille, Éric Schulthess a été éducateur de rue avant de devenir journaliste à la radio et à la télé. Ses racines sont métisses : Paul, le grand-père suisse allemand, André, le grand-père corse, Hélène, la grand-mère anglaise et Zoé, la mémé haute-provençale.
De ses origines multiples, il a forgé un attrait pour les différences, une détestation des guerres et une aspiration profonde à la paix.
Il s’appelait Alphonse Richard, le premier Dignois tué à la Grande Guerre est le troisième ouvrage paru aux éditions Parole après Marseille Rouge Sangs et En attendant la pluie.

Informations complémentaires

Poids 80 g
Dimensions 17 x 10.5 x 6.4 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Il s’appelait Alphonse Richard, le premier Dignois tué à la Grande Guerre”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…